En 2007, Dominique, le mari de Christine Antoine, est diagnostiqué Alzheimer. Une dizaine d’années plus tard, Christine a l’idée de créer Hippocamp’families. Le but de cette association : réunir trois familles touchées par cette maladie et mutualiser les lieux et les coûts pour permettre la venue d’un auxiliaire de vie une fois par semaine. Ainsi, les personnes atteintes d’Alzheimer sont prises en charge dans l’un des domiciles, bénéficient d’un accompagnement sur mesure et sont stimulés par des activités diverses (peinture, bricolage, jardinage, etc.), mais aussi des promenades en ville ou des visites de musées. Les proches des malades disposent d’une journée libre pour se reposer, gérer les à-côtés, et se ressourcer. Le coût de l’auxiliaire de vie, à la charge à tour de rôle d’une des familles, est donc plus supportable. L’association espère développer ce dispositif - à l’image des crèches parentales autogérées - à d’autres familles de la région nantaise voire demain sur le plan national.

hippocamp_tof.jpg
Creative Commons Licence

 

Pour en savoir plus

Quelques données en plus: 

L’association a été créée en décembre 2017. Elle a débuté son activité un an plus tard.
Une famille « Hippocamp » est composée de trois familles.
Programme d’une journée type élaborée avec les familles Hippocamp’ :
‪- 10 h‬, accueil dans la famille. Partage d’une boisson et échange autour du journal (éphéméride, actualité, météo, etc.). Puis, les aidants laissent les aidés avec l’auxiliaire de vie.

‪- 11 h‬, activités diverses puis préparation du déjeuner ensemble.

‪- 14 h‬, temps de détente, de repos.
‪- 15 h‬, activités (gym, musique, peinture...).
- 
‪16h 30‬, collation.

‪- 17h 30‬, fin de la journée.