Doctorant à l’université Humboldt de Berlin, ce chercheur étudie la façon dont la notion de  « communs », permet à des communautés de citoyens de la capitale allemande de résister à la « gentrification » et de monter des projets. Leur spécificité : une grande mixité sociale et une forte participation de toutes et tous, sur un pied d’égalité. Des espaces, aussi divers que l’ancien aéroport de Tempelhof ou que la centaine de jardins partagés de la ville, deviennent des ressources à gérer collectivement grâce aux règles que les communautés se donnent.

Berlin, octobre 2018.