Jusqu’en juillet 2019, le Collectif des SDF de Lille a relogé les personnes de la rue dans la métropole Lille-Roubaix-Tourcoing. Fait unique : l’association regroupait d’anciens SDF et des travailleurs sociaux. Son action se déclinait en trois étapes : remise à plat des démarches administratives, recherche de logement et suivi des personnes relogées, afin qu’elles se reconstruisent. Une initiative emblématique.

Pour en savoir plus

Quelques données en plus: 

Le collectif des SDF de Lille a relogé environ 250 personnes depuis 2011. Avec un taux de réussite élevé, puisque les retours à la rue ne concernaient que quelques cas isolés.
Avec une équipe composée d’une secrétaire, d’un président, de deux travailleurs sociaux et de trois contrats de pair-aidance (bénévoles recevant en retour une formation, tous anciens sdf relogés), le collectif a profité de subventions, pour la plupart non pérennes : mairie de Lille, Fondation Abbé Pierre, Fondation de France, Rotary club et Métropole européenne de Lille. Travaillant avec la Direction départementale de la cohésion sociale, l’association faisait partie du Conseil régional des personnes accompagnées, « instance de participation » et de sensibilisation des décideurs aux problèmes de logement des personnes en difficulté.

Le 5 juillet 2019, le tribunal de grande instance de Lille a placé l’association en liquidation judiciaire, pour cause de malversations financières passées. L’association, alertée, avait modifié son bureau en janvier 2019 pour pouvoir poursuivre ses activités – telle était la situation au cours du reportage. Malheureusement, il était trop tard pour redresser les comptes. Des démarches sont en cours pour faire renaître le collectif, mais avec un nom et des objectifs différents – il est en effet illégal de reformer une association dissoute à l’identique. Elle se concentrera donc sur l’accompagnement administratif, mais aussi social, clés majeures de la recherche de logement des sans-abri. Avant, comme l’espèrent les acteurs et partenaires de ce projet exemplaire, d’étendre ses compétences…