À Nantes, dans les locaux d’une ancienne caserne militaire, les ateliers Rob’autisme offrent la possibilité à des adolescents souffrant de trouble du spectre autistique de renforcer leur habilité sociale. Par le truchement d’un robot humanoïde NAO, ils apprennent à interagir avec leurs camarades. Tout au long de l’année, ils construisent, écrivent, mettent en scène un spectacle, point d’orgue des ateliers. Les adolescents programment eux-mêmes leur robot, ce qui induit leur participation active : sans programmation, il ne passe rien. Rob’autisme est lauréat du Prix Fondation Cognacq-Jay 2018.

Pour en savoir plus

Quelques données en plus: 

700 000 personnes souffrent de Troubles du spectre autistique (TSA), dont environ 100 000 ont moins de 20 ans.
L’association propose 20 séances de 1 heure alternant 10 séances préparatoires et 10 séances de programmation robotique.
Les ressources propres de l’association sont diverses : en fonds propres (10%), par le mécénat (20%), par des collaborations et partenariats (60%), et grâce au bénévolat (10%).