Actif dans différents quartiers de Montréal-Nord, dont l’Îlot Pelletier et le nord-est de cet arrondissement très populaire, Parole d’excluEs est un organisme à but non lucratif qui lutte depuis une dizaine d’années « contre la pauvreté et l’exclusion sociale à travers la prise de parole, la mobilisation et l’accompagnement de démarches citoyennes ». Au cœur de son dispositif : une alliance avec la Shapem (Société d’habitation populaire de l’Est de Montréal), des partenariats avec des organismes comme l’Accorderie (échanges de savoirs via une bourse de temps), et l’implication de chercheurs au cœur des projets.

Pour en savoir plus

Quelques données en plus: 

L’organisme à but non lucratif Parole d’excluEs a été fondé en 2006, à la suite de la tournée de diffusion d’un documentaire éponyme, par son réalisateur Patrice Rodriguez – aujourd’hui décédé.
Plus de 1000 personnes se sont mobilisées via Parole d’excluEs, en particulier via ses comités citoyens. La coopérative Panier futé compte plus de 500 membres.
Son budget annuel est très variable, aujourd’hui de l’ordre de 1,3 millions de dollars canadiens (845.000 euros). Son financement vient essentiellement de la Fondation Lucie et André Chagnon, mais aussi selon les projets d’acteurs privés ou publics, parmi lesquels la Ville de Montréal, l’arrondissement de Montréal-Nord voire l’État provincial du Québec.