Ce sont trop souvent les parents ou les professionnels de santé qui parlent en leur nom. Pourtant, les personnes atteintes d’une trisomie 21 ou d’une déficience intellectuelle ont bien des besoins, des envies ou des opinions à exprimer. Et ils ont la capacité de le faire par elles-mêmes. C’est pourquoi l’initiative Ma parole doit compter de l’association Trisomie 21 France développe des outils pédagogiques pour que cette parole libérée puisse porter auprès de tous. Ce projet est lauréat du Prix Fondation Cognacq-Jay 2018.

Pour en savoir plus

Quelques données en plus: 

Créée en mars 1981, l’association Trisomie 21 France organise des conférences-sensibilisations données par 15 personnes auto-représentantes déjà formées qui utilisent les outils, avec 10 facilitateurs en binômes.
Cette association compte trois salariés (directeur, secrétaire et responsable de communication).
Son budget annuel est de 70 000 euros, grâce à des dons mais aussi au soutien du Crédit Mutuel Enseignant et de la Fondation de France.