The Ink Link met à disposition d’ONG, de fondations et d’associations de solidarité son réseau de professionnels, artistes et éditeurs de bande dessinée. Son pari : utiliser la BD pour inventer de nouveaux modes de transferts de savoirs, adaptés à la réalité de chaque situation et de chaque public en situation de précarité ou de handicap. L’association est lauréate du Prix Fondation Cognacq-Jay 2018.  

Pour en savoir plus

Quelques données en plus: 

L’association The Ink Link est née en septembre 2016. Une vingtaine d’artistes, scénaristes et dessinateurs (« Inkers »), et une cinquantaine de professionnels de l’édition (« Linkers ») soutiennent le projet et y participent, auxquels s’ajoutent des chercheurs (anthropologues, sociologues, etc.) et autres experts.

The Ink Link fonctionne grâce au bénévolat et à une bonne dose de pragmatisme. Chaque ONG ou association partenaire lui verse, quand c’est possible, un petit pourcentage du montant « théorique » du projet graphique.