Professeur de sociologie à l’université jésuite Sophia de Tokyo, où elle vit depuis 1973, Muriel Jolivet a publié plusieurs livres sur la société japonaise – Crise de la maternité au Japon, Homo Japonicus, La crise des modèles, etc. Le Japon a vu naître de nouvelles solidarités à l’occasion des catastrophes naturelles de ces dernières années. Ses communautés traditionnelles gardent une vraie fonction de solidarité. Mais le pays doit trouver des solutions à la discrimination de populations comme les burakumin, à l’enfermement volontaire des jeunes hikikomori, ainsi qu’à ses soucis démographiques.

Pour en savoir plus

Quelques données en plus: 

Il y aurait au Japon plus de 300.000 hikikomori, enfermés chez eux face à leurs écrans.

Les plus de 65 ans représentent plus d’un quart de la population.