hippowateroller3.jpg

Chacune poussant un Hippo Water Roller, des femmes du quartier résidentiel de Rietfontein (fontaine au roseau en afrikaans), au nord-est du centre-ville de Pretoria en Afrique du Sud.

All rights reserved. http://www.flickriver.com/photos/hipporoller/8192872182/

Conçu en Afrique pour l’Afrique, le « 90 litres » Hippo Water Roller permet aux femmes, aux enfants et aux personnes âgées de recueillir cinq fois plus d'eau qu'un seul seau.

Une solution pratique et opérationnelle pour transporter l’eau

À Maleng-Agok dans le sud du Soudan, il n’y a pas d’eau courante dans les maisons. Les femmes ont longtemps été obligées de transporter, sur de longues distances, de lourdes charges d’eau sur leur tête. Jusqu’à ce que le village choisisse de s’équiper de 175 « bidons roulants ». Huit mois plus tard, lorsque l’équipe de Hippo Water Roller s’est rendue sur place, elle a constaté à quel point les bidons roulants ont changé la donne : ils permettent de collecter cinq fois plus d’eau qu’un simple seau, en les faisant rouler sur le sol, tout simplement. Le gain de temps, tout le monde l’a éprouvé. L’économie d’énergie, aussi. Résultat : débarrassée de cette surcharge quotidienne, toute la communauté en a profité, même le petit commerce local. Les fabricants de briques en argile ont ainsi vu leurs productions doubler depuis ce gain de temps et d’effort lié à la collecte d’eau.

Un drôle de bidon au rôle social indéniable

Ce cas concret n’est qu’un exemple des avantages qu’offrent les Hippo Water Rollers dans les zones à faible revenu en Afrique. Le design a été conçu en pensant aux futurs utilisateurs, tels que les femmes, les enfants et les personnes fragiles. Le rôle social de ce drôle de bidon est indéniable. Il a rendu le transport de l’eau moins difficile que les méthodes traditionnelles et a réduit le temps de trajet. Temps libéré pour d’autres activités comme l’éducation, les taches ménagères ou la production alimentaire. Tous les jours, dans les pays en voie de développement, des millions de femmes et d’enfants sont contraints de compter sur des méthodes de collecte d’eau potable inadaptées et énergivores.

Une innovation sociale qui répond à un besoin vital

Créée en 1991 par Pettie Petzer et Johan Jonker, après que ces deux Sud-Africains se soient rendu compte du calvaire quotidien des habitants pour accéder à l’eau dans les zones rurales, cette innovation, d’une conception simple, a été diffusée dans vingt pays ; elle concerne désormais plus de 300 000 personnes. « Une solution imaginée en Afrique pour l’Afrique », se félicitent-ils.

Cette simplicité de fonctionnement a permis que le bidon roulant soit largement et facilement adopté dans plusieurs pays par les communautés où les infrastructures de distribution d’eau sont peu fiables, voire inexistantes. L’engagement des communautés est essentiel afin d’assurer la pérennité du projet, à commencer par la « durabilité » du produit.

D’un point de vue ergonomique, le design a été conçu afin que l’engin soit utilisable dans des milieux difficiles, avec une durée d’utilisation d’au moins cinq ans, voire plus. Mieux, le Hippo Water Roller nécessite peu d’entretien et pas de pièces de rechange, qui seraient très difficiles à trouver dans ces zones.

Un petit « + » pour sortir du cycle de la pauvreté

« Notre organisation estime qu'une solidarité sociale idéale pour construire demain doit permettre d’assurer la sécurité alimentaire et la durabilité. Dans ce cadre, un accès plus facile à l'eau, et à son transport, ouvre de réelles opportunités pour une alimentation produite par les jardins de chacun, et permet de dégager du temps afin de chercher des emplois, deux facteurs qui au final devraient aider les bénéficiaires à sortir du cycle de la pauvreté », insiste Laura Rigby, l’une des pilotes de ce projet Hippo Water Roller. 

Pour en savoir plus

Quelques données en plus: 

20 pays, 300 000 bénéficiaires, 90 litres (mars 2016)